Friday, May 22, 2015

Lost in Zürich?

"Lost in translation" n°9: Autriche/Suisse




En plein mois de juillet, un défilé en Autriche. Nous avons terminé très tard, je suis arrivée à Zürich à 2h du mat, donc forcément plus de train. J’essaie d’aller dans une Auberge de Jeunesse, car dans mon budget. Manque de bol, c’était fermé.

Je commence à déambuler dans les rues en me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire, quand tout à coup, miracle : Le MacDo est ouvert ! En tant normal, je ne me réjouis pas autant de voir un fast-food ouvert. 

Je me pose et, deux minutes plus tard, arrivent trois jeunes mecs, à la table d’à-côté (je n’étais pas vieille mais ils avaient bien 7-8 ans de moins que moi). Un me pose une question et je lui dis qu'il peut me parler en français. La discussion est lancée, ils sont vaudois, comme moi, étudiants à l’UNI de Zürich, charmants. Je leur explique mon problème, pas de train avant 5h du mat, je dois tuer le temps. Ils me demandent d’où je viens : « Un défilé ». « Oooooooh, de quoi ? » « Lingerie ». Triple : « Oooooooh !!! ». Un mot magique apparemment ;-). Le « restaurant » fermant ses portes, ils m’ont tenu compagnie à la gare, jusqu’à l’arrivée de mon train.

Voilà, qui a dit que les jeunes d’aujourd’hui n’étaient pas gentlemen ? ;-)

Wednesday, April 29, 2015

Un casting qui a du punch


"Lost in translation" n°8: Moyen-Orient 



Mon amie et moi décidons de prendre un taxi pour aller à un casting. On se sent toujours plus en sécurité que dans les transports publics. Jusque là tout va bien, une belle journée pleine de motivation. 

Tout à coup, au milieu d’un rond-point notre conducteur accroche une voiture. Notre homme s’arrête et se précipite sur l’autre chauffeur qui sort en trombe de sa voiture. Ils se sont mis à se cogner. Un homme est venu pour les séparer car nous bloquions tout le rond point avec un trafic très très intense, presque autant que la situation. 

Nous sommes quand même arrivées à notre casting, un peu secouées, mais indemnes. Niveau sécurité, on repassera ;-)

Tuesday, April 7, 2015

Un ange passe...

"Lost in translation" n°7, Inde



Photo shooting en Inde, sur un site sacré, un endroit où l'on voit peu de touristes européens. Une magnifique robe, un endroit magique, et moi, blonde platine, mes yeux bleus et ma peau presque transparente. 

Une petite fille me regarde avec intensité, presque apeurée. Elle demande quelque chose à sa mère. Celle-ci rigole et lui répond. Regard émerveillé de la petite fille. La femme m'explique que sa fille lui a demandé si j'étais un ange et qu'elle lui a dit que oui ;-)




Monday, March 16, 2015

Che cosa dici?


"Lost in translation" n°6, Italie, Bologne
 
Le Car Show de Bologne c’est L’EVENEMENT voiture de l’année. Et travailler pour une marque italienne, c’est donc le must de la folie. 14 jours de flashs dans la figure, de mains aux fesses, de becs, de « va que j’te serre le plus fort possible ». On nous a dit en fin de Salon que les italiens attendaient impatiemment cet événement pendant un an, juste pour voir des filles et se faire photographier avec elles… juste au cas où on ne s’en était pas encore rendu compte.
Nous étions 6 filles à travailler sur le même stand. Il fallait au moins une fille qui parlait italien. Ma copine brésilienne a pensé « Oh mais l’italien c’est pareil que le portugais ! ». Mais oui, bien sûr ! Elle était donc sensée être notre traductrice. On a beaucoup ri en l’entendant baragouiner en portulien, mais on n’a pas tout tout compris pendant deux semaines ;-)
Nous partagions la chambre avec une bombe allemande. La blonde des blagues, c’est elle ! La fille débarque avec deux valises de 25 kg (alors que les habits pour travailler étaient fournis). 2 trousses de toilettes remplies… uniquement de vernis à ongles. Je vous laisse imaginer le reste. En tout cas quand on avait oublié quelque chose, aucun souci, elle avait tout. Le problème c’est que quand on s’appelle miss indécision et que l’on a 2 valises d’habits à choix et bien on n’est pas rapide rapide !
 

Thursday, March 5, 2015

Un léger coup de froid?


"Lost in translation" n°5: Afrique du Sud, Cape town


Cape Town était le paradis pour tourner des campagnes publicitaires. Egalement paradis pour les mannequins, qui avaient la  possibilité de bien y travailler tout en profitant des magnifiques paysages. 

Je devais partir en Espagne cet été là, mais ma copine me convainc de l’accompagner un mois en Afrique du Sud. « C’est l’hiver là-bas, mais ça sera génial, il n’y aura personne, tous les jobs pour nous ! » me dit-elle. En 3 minutes je suis convaincue. 

Arrivée à Cape Town, un hiver très agréable, entre 10 et 15 degrés. Sauf que quand il fait cette température au bord de la mer, que c’est humide, qu’il y a du vent et que les maisons ne sont pas conçues pour le froid, et bien… on meeeeeeurt de froid !!! Genre, on évite d’aller aux toilettes pendant la nuit si on ne veut pas se geler le fessier.

Il y a avait tellement de vent que tous les shootings photos étaient annulés. Nous avons donc passé tout notre séjour à regarder des films et boire du thé, emmitouflées sous la couette. Pas très productif niveau boulot, mais le bon côté c’est que cela ressert les liens d’amitiés ;-) Nous avons tenu le coup 3 semaines !

Notre réconfort, la classe de Hot power yoga, le seul endroit de la ville où il faisait chaud ;-)


Thursday, February 26, 2015

Comme un certain manque de paillettes


"Lost in translation" n°4 : Italie: Milan

 
Milan c’est un peu le premier échelon obligatoire dans la carrière d’un mannequin. Donc toutes les personnes qui ont eu la chance de passer para Milan me comprendront. 

Nouvelle agence, on te donne les clés d’un appartement : Super une nouvelle vie en communauté commence. 25 Euros la nuit, qu’on te quittera de ton salaire. On s’attend tout de même à un certain confort, on s’imagine déjà revivre « Friends ». Et là, une seule chambre, avec 5 lits de camps, une salle de bain et une petite cuisine. Je vous épargne l’odeur… 

Alors autant les camps de sport de ma jeunesse dans les abris atomiques étaient une formidable expérience, tant Milan et ses appartements en communauté m’ont nettement moins plus ;-)

Note à part : mon agence a fait faillite, je n’ai jamais vu un centime.

Wednesday, February 18, 2015

La vita è bella?


"Lost in translation" n°3 : Rome



On m’appelle d’une agence très médiocre dont je ne citerai pas le nom, en me disant de partir le lendemain pour Rome : Semaine de défilés, déjà un défilé confirmé, le plan parfait quoi. 

Nous nous retrouvons 4 filles, deux sont des amies. L’autre, très gentille, ne mangera que des oranges, du thon et du blanc d’œuf pendant une semaine… mais ceci est une autre histoire. 
 
Bref, nous faisons 3 castings et c’est tout. Le défilé confirmé bien entendu n’existe pas et cerise sur le gâteau, où allons nous dormir ? Tout est organisé à merveille, un pote d’un pote d’un pote qui avait bien voulu prêter son appart à 4 mannequins, se retrouve avec 4 filles transformées en furies. Le pauvre mec, Francesco, imaginait certainement autre chose. Nous avons donc dormi à 3 dans le lit de Francesco (sans Francesco) et une sur le canapé. Notre hôte dans la chambre d’amis. Pour couronner le tout, il neigeait à Rome, chose rare, juste pour nous mettre encore de meilleure humeur. 

Nous avons été sauvées par le charme incontesté des italiens, leur bonne humeur, du rhum et Fashion TV ;-)